L'association LES 4 VERSANTS a été créée en novembre 2012 à Pélussin. Il n’y avait alors aucun média spécifique au territoire permettant la diffusion d’informations, favorisant l’expression citoyenne et valorisant les initiatives locales dans le Pilat. Et pourtant,  la notion d’appartenance à un territoire des habitants des quatre versants du massif, la richesse du monde associatif pilatois et le besoin d’expression citoyenne étaient présents.

Partant de ce constat, un groupe de citoyens travaille alors sur la création d’un « centre d’expression citoyenne » qui donne naissance à l’association les 4 versants. La démarche est de coproduire du contenu média par la participation et l'engagement des habitants et des acteurs du territoire. C'est à la fois une démarche citoyenne participative et un objectif d’éducation populaire qui vont guider les actions de l'association. 

Dès sa création, l'association met en place des actions de soutien et de formation à l'expression écrite et  édite depuis mai 2013, un magazine citoyen collaboratif "la Pie du Pilat". Ce magazine  est diffusé gratuitement et par abonnement à 7 000 exemplaires sur l'ensemble du territoire du Pilat. L’écrit est le premier média que vont s’approprier les adhérents de l’association. Suivra ensuite l’audio-visuel, avec une WebTV, "Télé d’ici", qui va produire 12 courts métrages en une année. En 2015, l’association crée un univers d’expression pour la jeunesse, "PilatCraft", une passerelle entre monde virtuel et monde réel basé sous le jeu Minecraft.

Début 2018, l’association se veut plus ouverte et plus structuré afin d’étendre son action auprès d’un public plus large avec une organisation plus structuré. Pour cela elle travaille sur un projet social et recherche des partenaires financiers. L’équipe se construit sur la base de bénévole mais l’ampleur du projet nécessite une présence plus importante.

Septembre 2018 un premier soutien de la CAF permet de financer une première période d’action. En parallèle un salarié est recruté en contrat aidé.

Aujourd’hui, nous sommes sur une phase de communication et de découverte par le public de ce nouveau centre de création numérique.